Orange en Vaucluse

Orange en Vaucluse

Située au Sud de la France, au coeur des Côtes du Rhône, Orange bénéficie d’un cadre idéal pour séjourner en Provence. Ville Romaine, elle garde les traces de cette époque  grâce notamment à son Arc Romain et son Théâtre Antique, tous deux classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Grâce à son climat ensoleillé, la ville est aussi source de crus prestigieux à l’image des vins de Châteauneuf du Pape.

Armoiries des Princes d'Orange

Armoiries des Princes d’Orange

Rome ne s’est pas faite en un jour, Orange non plus ! 

Depuis l’Antiquité, la cité Arausio rayonne ! Elle a été fondée en 35 avant JC par les vétérans d’une des légions de César : la II° légion Gallique. Certains monuments datant de cette époque sont d’ailleurs encore visibles aujourd’hui à l’image du Théâtre Antique et de l’Arc de Triomphe, du mur ouest du Forum, des vestiges du mur d’enceinte, de l’aqueduc et des cadastres exposés au Musée municipal. C’est d’ailleurs en 77 avant JC que les cadastres ont été rédigés sur marbre sur ordre de l’empereur Vespasien.

Au Moyen-âge, Orange fût libérée des Sarrasins par Guillaume « au court nez », compagnon de Charlemagne et qui après avoir épousé une princesse païenne d’Orange, devint Comte d’Orange. De 1150 à 1393, ce sont les Princes de Baux qui prennent possession de la Principauté d’Orange, période durant laquelle, la peste noire décime près de la moitié de la population. En 1393, Orange revient à la famille Chalon et en 1530, René de Nassau héritera de la Principauté à l’image de Guillaume 1er de Nassau, « Stathouder » de Hollande. 1530-1702, 183 ans d’histoire liés aux Pays-Bas  durant laquelle les Nassau ont porté le nom d’Orange à travers le monde et aujourd’hui encore, le titre de « Prince d’Orange » se perpétue dans la famille royale des Pays-Bas.  Au 17ème siècle, Maurice de Nassau transformera le Château des Princes en Citadelle mais sera détruit sur ordre de Louis XIV. Les vestiges sont encore visibles sur la Colline St Eutrope (St Eutrope était Evêque d’Orange au 5ème siècle). En 1665, Guillaume III est à la tête de la ville et deviendra Roi d’Angleterre en 1689. En 1702, il meurt et la Principauté échoit à François Louis de Bourbon, prince de Conti, et en 1703, Louis XIV investit Orange en mettant dehors les protestants.

Les Temps modernes ont été une période de changements pour la ville romaine. En 1793, Orange devient une ville  du département de Vaucluse et en 1824, Auguste Caristie débute des travaux de déblaiement et de restauration du Théâtre Antique dans lequel les premières Fêtes Romaines auront lieu avec les premières représentations en 1869 que l’on connait bien : « Les Chorégies d’Orange ».

Au 20ème siècle, la ville d’Orange continue de rayonner à travers le monde, grâce notamment et toujours à son Théâtre Antique qui a su conserver son mur de scène mais aussi grâce à l’installation de la base aérienne Caritat en 1940 et de la Légion étrangère en 1967.

Orange en Vaucluse

Orange en Vaucluse

Une ville antique s’organise autour d’un sanctuaire religieux et est dédiée à l’empereur, grâce à une mise en scène au service de l’idéologie impériale.

C’est ainsi que la « Via Agrippa », la voie romaine, venant de Lugdunum, délimitait la ligne partant de l’Arc romain à l’entrée de la ville pour aller tout droit en direction de la colline Saint-Eutrope.

Les Arcs étaient construits à l’entrée des villes romaines pour symboliser le retour triomphant d’un général et de son armée mais celui d’Orange n’évoque pas de triomphe particulier, il symbolise la suprématie de Rome sur mer comme sur terre et notamment celle des fondateurs de la Ville.

Orange en Vaucluse

Orange en Vaucluse

 

Fin 2009, l’Arc de Triomphe retrouve sa grandeur après un an de restauration et dévoile aux visiteurs, la beauté de ses sculptures : sur ses faces nord et sud, on peut apercevoir des armes celtes de la période de l’indépendance et sur ses côtés est et ouest, les Celtes sont représentés enchaînés rappelant la domination de Rome sur les peuples de la région. S’ajoutent des décors d’avirons, d’ancres, de sirènes et de monstres marins, rappelant la maîtrise de Rome sur le monde maritime, enfin sur l’attique supérieur, on distingue des cavaliers et fantassins, Romains et Celtes qui s’affrontent.

Témoin exceptionnel de l’Antiquité, le Théâtre Antique d’Orange est le  “théâtre de pierre” le mieux conservé du monde romain occidental et le mieux conservé d’Europe. Edifié au début de l’ère chrétienne, il s’intégrait parfaitement dans la trame urbaine romaine et doit sa réputation à la conservation remarquable de son mur de scène de cent trois mètres de longueur et trente sept mètres de hauteur.
Conçu pour accueillir le public gallo-romain, c’est par ce lieu que passait la diffusion de la culture et de la langue romaine et près de 9000 spectateurs  pouvaient assister à des tragédies, comédies mais aussi à des spectacles de danse, d’acrobatie et de jonglerie.

 

A l’origine, de nombreuses statues et colonnes décoraient le mur de scène, et si vous avez l’occasion de visiter le Théâtre Antique avec un guide, il vous contera que ce que l’on voit, est complétement différent de ce que les Orangeois de l’Antiquité voyaient.

De nombreuses frises habillaient également le mur: les frises des centaures qui étaient situées au dessus de la porte impériale et qui rendaient hommage à Auguste (Empereur Romain mort en 14° après Jésus Christ), la frise des Victoires qui était disposée de chaque côté d’Auguste et aussi la frise des Amazones. Avant d’être sagement conservés au dépôt archéologique de la ville d’Orange ou visibles au Musée, de nombreux fragments de ces frises ont été retrouvé notamment dans la fosse de la scène au 19ème siècle et aussi Rue de la république lors de la construction d’un coffre fort au sein d’une banque.

Le Théâtre a survécu à de nombreux incidents à l’image de cet incendie du 4ème siècle où il perdit sa fonction première. Sa situation au pied de la colline en a fait un élément de défense de la ville et au fil du temps, il fût envahi par les maisons et deviendra un véritable quartier d’habitation avec aussi des prisons installées dans le mur, creux.

Il faut attendre le 19° siècle pour que renaisse le Théâtre Antique grâce à Auguste Caristie, architecte en chef des monuments historiques et c’est  en juin 2006 que le monument Orangeois est classé patrimoine mondial de l’UNESCO et devient une exclusivité mondiale. Il est non seulement l’unique Théâtre Antique doté d’un toit de scène en verre, mais également le seul Théâtre Antique au monde ayant su conserver son mur de scène.

Louis XIV: « C’est la plus belle muraille de mon Royaume ».

Découvrez Orange, son histoire et ses vestiges en passant les portes du Musée municipal,  plongez-vous dans l’Antiquité en visitant le Théâtre romain et baladez-vous dans les rues de la ville pour découvrir les restes du passage des personnalités qui ont fait d’Orange, une destination touristique incontournable en Vaucluse.

« Orange à travers le Temps », c’est le nom de la page Facebook qu’alimente Martine Canonge, une passionnée de la ville et de son histoire, alors merci à elle de partager avec nous ces cartes postales pour découvrir Orange durant la Belle Epoque.

La rue Victor Hugo est l’une des rues les plus anciennes d’Orange qui s’appela longtemps « rue Droite ». Une rue riche d’histoire, qui comptait plusieurs auberges (7 au 17ème) et où s’installa le premier hôpital de la ville.

La rue Caristie a reçut ce nom en 1904 et fut inaugurée le 5 août 1906. Rue la plus proche du Théâtre Antique qui était à la fois une rue commerçante et artisanale.

La Place Clémenceau est la Grande Place Publique du 17ème, celle de l’Hôtel de Ville et depuis 1918 elle porte le nom de Place Clémenceau. C’est le coeur historique de la Cité Romaine. Une grande halle y fut édifiée en 1567 mais démolie en 1839.

De nombreuses activités et lieux de culture vous sont proposés à Orange et ses alentours. A l’Office de Tourisme d’Orange, vous trouverez toutes les informations nécessaires pour les découvrir ! 

Orange en Vaucluse photo@-christian-bernatto

Orange en Vaucluse photo@-christian-bernatto

La Colline St Eutrope culmine à 105 m avec un panorama grandiose sur le Haut-Vaucluse, du Comtat à Avignon et des Cévennes au Mont-Ventoux. Avec presque dix hectares de surface, la colline est le lieu préféré des sportifs du centre ville d’Orange, on peut y faire du vélo ou le parcours de santé mais aussi pique-niquer, flâner, faire de la balançoire ou du toboggan et même danser et se rafraichir à « La Guinguette » ouverte de mars à septembre. C’est le lieu incontournable pour les balades en famille à Orange !

 

 

Orange en Vaucluse

Orange en Vaucluse

Découvrez La Provence à Vélo:

D’Orange à Caderousse : vous quittez Orange pour rouler sur de petites routes départementales à travers champs de blé et vignes pour rejoindre les digues de Caderousse et son plan d’eau.

De la Pierre aux Galets : depuis la Cité antique, cette balade vous mène à la découverte du vignoble des Côtes du Rhône et de Châteauneuf-du-Pape.

www.provence-a-velo.fr – Fiches-circuits disponibles à l’Office de tourisme d’Orange

Orange en Vaucluse

Orange en Vaucluse

Oenotourisme 

Orange est entourée de vignes et ce ne sont pas les caves et les domaines viticoles qui manquent. En 1974, la ville devient propriétaire du Château Mongin et le loue au lycée viticole qui s’installe pour créer un pôle régional de formation en viticulture et commerce des vins et spiritueux. Les élèves du lycée y organisent chaque année fin novembre, une Foire aux Vins pour proposer leurs produits et des balades et visites y sont organisées. Plus d’infos sur www.eplorange.com ou www.chateaumongin.com

La Lusignane

La Lusignane

Culture

Evadez vous sur les routes de campagne près d’Orange et poussez la porte de La Lusignane, bâtisse du 18ème  siècle, lieu de vie de l’artiste peintre, Odile Bonfort de Laid et lieu de réception pour des événements privés et des soirées culturelles.

La Lusignane – 84860 Caderousse – 04 90 34 13 49 – www.lusignane.fr

Les Chorégies - CARMEN

Les Chorégies – CARMEN

Les Chorégies d’Orange, c’est le temps fort de l’été à Orange depuis 1869. Chaque année, le Théâtre Antique met ses habits de lumières pour accueillir les grands noms de l’art lyrique. Le Festival débute en juin avec « Musiques en Fête », un rendez-vous devenu incontournable mêlant chansons françaises et chants lyriques qui raisonnent dans l’enceinte du Colosse Romain.

Plus d’infos sur www.choregies.fr

Orange en Vaucluse

Orange en Vaucluse

Et quoi de mieux vous visiter Orange que de prendre le petit train !

Du 1er juillet au 15 septembre – www.petittraindorange.com

 

Mascottes

Passez un bon séjour à Orange et en Vaucluse !

Orange en Vaucluse

Orange en Vaucluse

Nous on vit bien toute l’année !

Office de Tourisme d’Orange

Place des Frères Mounet

84100 Orange – 04 90 34 70 88

www.otorange.fr www.ville-orange.fr

Le + : découvrez le Théâtre Antique de l’intérieur dans l’émission « Les 100 lieux qu’il faut voir » sur France 5, auquel j’ai participé en septembre 2014 avec Cécile Vareon, conservatrice du Musée d’Orange.

Reportage France 5 Les 100 lieux qu'il faut voir en Vaucluse